Le sacre des fils (et des filles) d'Abraham





Il y a eu, il y a quelques temps, un jeune enfant, en France, qui a découvert l’origine du sacrifice d’Abraham. Il dit à son père « et si Dieu te demandait de me sacrifier, l’aurais-tu fais? ».

 Le père ne savait quoi dire. 

Qu'auriez-vous répondu? 

À bien y penser, cette histoire et le principe du sacrifice semblent démodés, archaïques...Mais le croyant pourrait-il ne pas être interpellé par le Coran? Qui sacrifierait son enfant? Le motif  « j’ai rêvé » ou « j’ai entendu des voix » ne pèse pas lourd devant la barre. Ça n'a pas réussi à jeanne d'Arc, en tout cas. Vous me direz que le rêve d’un prophète n’est pas pareil à celui du commun des mortels. C'est vrai. Vous me direz aussi qu'il n’en existe plus, de prophètes. Mais il y a encore des gens, de temps à autres, et pas seulement au Sénégal, qui réclament ce statut ...

Voilà donc qui  pourrait faire de cette histoire une affaire dépassée (asaatiiru al awwaleen). Mais ce serait contredire le hadiith qui dit en substence que le Livre  parle à ceux d’avant, de maintenant et de demain ....

Donc reprenons la réflexion :

À la place d'entendre "sacrifier son enfant", comprendre "sacrifier (les passions nocives de) ses enfants". Cela suppose qu'on a maitrisé les siennes, bien sûr. Dans ce cas, nous pourrions en avoir une compréhension plus essentielle .... Au-delà de l’acte physique du sacrifice du mouton, ce serait, de s’attacher à corriger sans faiblir, même à notre corps défendant, ces habitudes qui pourraient conduire nos enfants adulés à leur perte, anihiler les mirages qui les fascinent et les attirent immanquablement comme le feu de camp, les papillons de nuit...

Voici une des portées symboliques de cet événement qui nous est rappelé chaque fois. C'est notre responsabilité.
Ainsi, ces jours spéciaux qui reviennent sont des rappels, des appels à la réflexion. Tout comme le jeûne. Oustaaz Alioune Sall nous rappelle d'ailleurs qu’une des  portées du ramadan est d’apprendre à se contenir. Si nous apprenons à  nous abstenir de nos biens légitimes, en aucun cas, nouss  prendrions le bien d’autrui (ou du peuple).... 

En aucun cas, nous entendrions parler de détournement

ou de corruption...

Eid Mubarak

Malé Fofana PhD
ComUnicLang-Bataaxel
Cabinet de communication
Linguistique, Sciences du langage et Communication
Sherbrooke, Québec, Canada

https://www.comuniclang.com/

Commentaires

Messages les plus consultés